Show simple item record

dc.contributor.authorMichaël Roy*
dc.date.accessioned2021-02-12T05:43:17Z
dc.date.available2021-02-12T05:43:17Z
dc.date.issued2018*
dc.date.submitted2020-09-09 12:19:29*
dc.identifier47360*
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/60776
dc.description.abstractContrairement aux esclaves des colonies françaises, les esclaves américains ont laissé de nombreux récits autobiographiques, parus pour la plupart dans les décennies ayant précédé la guerre de Sécession. Comment des hommes et des femmes parfois à peine rescapés des plantations sudistes sont-ils parvenus à (faire) écrire puis à publier le récit de leur servitude ? À partir d’études de cas portant sur des récits d’esclaves connus – ceux de Frederick Douglass ou Harriet Jacobs – et moins connus, Textes fugitifs met à profit les outils de l’histoire du livre pour éclairer les circonstances de publication, de circulation et de réception de ces textes fondateurs de la tradition littéraire africaine-américaine.*
dc.languageFrench*
dc.subjectD1-2009*
dc.subjectH1-99*
dc.subject.otherprint culture*
dc.subject.otherAfrican American literature*
dc.subject.otherpublishing*
dc.subject.otherslave narratives*
dc.subject.otherbook history*
dc.titleTextes fugitifs : Le récit d’esclave au prisme de l’histoire du livre*
dc.typebook
oapen.identifier.doi10.4000/books.enseditions.8779*
oapen.relation.isPublishedBy2ef10e66-6d3e-4b6d-9799-bf76360dd3e6*
oapen.relation.isbn9782847889703*


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record