Show simple item record

dc.contributor.authorMartenot, Aude
dc.date.accessioned2021-02-10T15:04:17Z
dc.date.available2021-02-10T15:04:17Z
dc.date.issued2019
dc.identifierONIX_20201002_9783034338295_2
dc.identifierhttps://library.oapen.org/handle/20.500.12657/42360
dc.identifier48974*
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/39340
dc.description.abstractCette thèse s’inscrit dans la perspective du parcours de vie, sous l’angle du regard porté sur les changements personnels et sociohistoriques de l’existence, dans un contexte culturel précis, celui de l’Inde urbaine moderne. Au travers de la récolte de plus de 1250 interviews, réalisées à Mumbai en 2012 et 2014 parmi des adultes âgés de 20 à 86 ans, habitant·e·s de bidonvilles et d’immeubles de classe moyenne inférieure, le contenu et la temporalité des événements vécus considérés comme importants par les répondant·e·s sont analysés. Outre le souci évident d’observer les trajectoires et les moments marquants de la vie, selon le point de vue des personnes elles-mêmes, cette thèse cherche à dépasser l’a priori selon lequel les habitant·e·s des slums seraient vulnérables par évidence, afin de révéler des vulnérabilités insoupçonnées, présentes sous des formes diverses.
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesPopulation, Famille et Société / Population, Family, and Society
dc.rightsopen access
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::J Society & social sciences::JF Society & culture: general::JFF Social issues & processes
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::J Society & social sciences::JF Society & culture: general::JFS Social groups::JFSJ Gender studies, gender groups
dc.subject.otherSOC026
dc.subject.otherPolitics and government
dc.subject.otherGender studies, gender groups
dc.titleParcours de vie et mémoires de pauvres
dc.title.alternativeChangements personnels et sociohistoriques dans les bidonvilles de Mumbai
dc.typebook
oapen.identifier.doi10.3726/b15940
oapen.relation.isPublishedByf6ba26fb-2881-41c1-848a-f9628b869216
oapen.pages506
oapen.place.publicationBern
dc.dateSubmitted2020-10-02T07:45:36Z
dc.seriesnumber33
dc.abstractotherlanguageCette thèse s’inscrit dans la perspective du parcours de vie, sous l’angle du regard porté sur les changements personnels et sociohistoriques de l’existence, dans un contexte culturel précis, celui de l’Inde urbaine moderne. Au travers de la récolte de plus de 1250 interviews, réalisées à Mumbai en 2012 et 2014 parmi des adultes âgés de 20 à 86 ans, habitant·e·s de bidonvilles et d’immeubles de classe moyenne inférieure, le contenu et la temporalité des événements vécus considérés comme importants par les répondant·e·s sont analysés. Outre le souci évident d’observer les trajectoires et les moments marquants de la vie, selon le point de vue des personnes elles-mêmes, cette thèse cherche à dépasser l’a priori selon lequel les habitant·e·s des slums seraient vulnérables par évidence, afin de révéler des vulnérabilités insoupçonnées, présentes sous des formes diverses.


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

open access
Except where otherwise noted, this item's license is described as open access