Export citation

Show simple item record

dc.contributor.authorLaplante, Jacques
dc.date.issued2001
dc.date.submitted2015-11-12 00:00:00
dc.date.submitted2020-04-01T14:25:16Z
dc.identifier579216
dc.identifierOCN: 144082545
dc.identifierhttp://library.oapen.org/handle/20.500.12657/32963
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/32605
dc.description.abstractviolence - fear - crime - non-violence - criminal and social justice
dc.description.abstractLa violence et la peur font tellement partie de nos vies que, parfois, elles se confondent avec elles. Elles s’insinuent aussi bien dans le social que dans l’individuel et déterminent l’histoire de l’un et de l’autre. Le crime, quant à lui, semble d’être devenu un acte privilégié non seulement pour dire la violence, mais aussi pour vivre la peur. Le criminel, à cet égard, a parfois pour fonction de permettre de défini son contraire, l’individu de bonne réputation. L’époque actuelle favorise un individualisme d’un genre nouveau : la personne menacée de toutes parts tente de se protéger en démonisant un groupe particulier. Heureusement, le monde d’aujourd’hui produit aussi des individus qui, du fait de l’affaissement des valeurs anciennes, se montrent plus tolérants à l’égard des autres. Cette acceptation d’autrui fait obstacles à certaines formes de violence et favorise la non-violence. Le présent ouvrage nous conduit à examiner quels sens revêtent la violence, la peur et le crime et quels sont leur rapports mutuels. Il s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la justice pénale et sociale. Il fait ressortir certains problèmes et indique certains moyens permettant de résoudre les conflits, y compris ceux vécus par l’exclu. Il touche les pratiques sociales et les personnes appelées à les gérer, à assurer la sécurité et à éliminer la peur. Il est d’un grand intérêt pour les criminologues, travailleurs sociaux, psychologues, éducateurs, sociologues et politicologues.
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesSciences sociales
dc.rightsopen access
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::J Society & social sciences::JK Social services & welfare, criminology::JKV Crime & criminology
dc.subject.otherla peur
dc.subject.otherviolence
dc.subject.othercriminal and social justice
dc.subject.otherle crime
dc.subject.otherfear
dc.subject.othercrime
dc.subject.otherla violence
dc.subject.otherla justice pénale et sociale
dc.subject.othernon-violence
dc.titleLa Violence, la peur et le crime
dc.typebook
oapen.identifier.doi10.26530/OAPEN_579216
oapen.relation.isPublishedBy66acbd65-c929-45de-b070-9f23bf72fdd8
virtual.oapen_relation_isPublishedBy.publisher_nameUniversity of Ottawa Press / Les Presses de l’Université d’Ottawa
oapen.relation.isbn9782760305328
oapen.pages148
dc.abstractotherlanguageLa violence et la peur font tellement partie de nos vies que, parfois, elles se confondent avec elles. Elles s’insinuent aussi bien dans le social que dans l’individuel et déterminent l’histoire de l’un et de l’autre. Le crime, quant à lui, semble d’être devenu un acte privilégié non seulement pour dire la violence, mais aussi pour vivre la peur. Le criminel, à cet égard, a parfois pour fonction de permettre de défini son contraire, l’individu de bonne réputation. L’époque actuelle favorise un individualisme d’un genre nouveau : la personne menacée de toutes parts tente de se protéger en démonisant un groupe particulier. Heureusement, le monde d’aujourd’hui produit aussi des individus qui, du fait de l’affaissement des valeurs anciennes, se montrent plus tolérants à l’égard des autres. Cette acceptation d’autrui fait obstacles à certaines formes de violence et favorise la non-violence. Le présent ouvrage nous conduit à examiner quels sens revêtent la violence, la peur et le crime et quels sont leur rapports mutuels. Il s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la justice pénale et sociale. Il fait ressortir certains problèmes et indique certains moyens permettant de résoudre les conflits, y compris ceux vécus par l’exclu. Il touche les pratiques sociales et les personnes appelées à les gérer, à assurer la sécurité et à éliminer la peur. Il est d’un grand intérêt pour les criminologues, travailleurs sociaux, psychologues, éducateurs, sociologues et politicologues.


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

open access
Except where otherwise noted, this item's license is described as open access