Show simple item record

dc.contributor.editorDe Waele, Jean-Michel
dc.contributor.editorDe Waele, Jean-Michel
dc.contributor.editorDrweski, Bruno
dc.contributor.editorGueorguieva, Petia
dc.contributor.editorKanev, Dobrin
dc.contributor.editorLevrat, Nicolas
dc.contributor.editorMárkus, Gyorgy
dc.contributor.editorMedina Lockhart, Pablo
dc.contributor.editorNovak, Miroslav
dc.contributor.editorRoger, Antoine
dc.contributor.editorSeiler, Daniel-Louis
dc.contributor.editorSoare, Sorina
dc.contributor.editorVandermotten, Christian
dc.date.accessioned2021-02-10T13:36:29Z
dc.date.available2021-02-10T13:36:29Z
dc.date.issued2002
dc.identifier1005605
dc.identifierhttp://library.oapen.org/handle/20.500.12657/24508
dc.identifier38274*
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/29879
dc.description.abstractL’étude des partis politiques d’Europe centrale et orientale est d’autant plus intéressante que les tentatives de créer des organisations post-partisanes se sont multipliées après la chute des régimes communistes. La mouvance de la dissidence pensait pouvoir se passer des partis politiques souvent décriés et vilipendés. Or, force est de constater qu’ils se sont révélés indispensables dans le processus de démocratisation des pays d’Europe centrale et orientale. Cet ouvrage propose un premier bilan général de l’état des partis politiques de la région, dans une perspective résolument comparative. La première partie plante le décor : elle étudie l’implantation géographique des partis et les situe dans leur contexte historique et par rapport à la mouvance « anti-communiste ».La deuxième partie traite d’un des phénomènes les plus marquants de l’après-communisme : la reconversion des partis communistes, en Pologne, où elle a réussi, en Bulgarie, où elle reste incertaine. La troisième partie analyse en détail les clivages politiques autour desquels se structurent les partis politiques dans les PECQ. Quel système de parti émerge ? Quelles familles politique sont représentées ? Les théories classiques de la science politique sont-elles applicables à cette zone géographique ? Qu’en est-il du clivage gauche/droite ? Des partis qui défendent les intérêts des minorités nationales ? De quelle nature sont les clivages ? Quel est le poids de la contrainte externe ? L’analyse met en évidence les spécificités de chaque État, elle permet aussi de comparer les paysages politiques des anciennes « démocraties populaires » avec les situations prévalant en Europe occidentale. La dernière partie s’attache au processus de démocratisation à l’œuvre dans la région : elle précise le rôle qu’y jouent les partis politiques et les effets de l’adhésion aux organisations internationales. Dix ans après la chute du mur de Berlin, les paysages politiques s’organisent peu à peu en Europe centrale et orientale. Après une période de chaos marquée par la prolifération des partis politiques, des scissions innombrables, le morcellement des parlements, les États de la région traversent aujourd’hui une nouvelle phase. Des alternances démocratiques se sont produites, des organisations partisanes ont consolidé leur structure et leur organisation, même si dans l’ensemble le processus s’avère plus long et plus complexe qu’annoncé par nombre d’observateurs.
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesScience politique
dc.rightsopen access
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::J Society & social sciences::JP Politics & government::JPL Political parties
dc.subject.otherPolitical science
dc.titlePartis politiques et démocratie en Europe centrale et orientale
dc.typebook
oapen.relation.isPublishedBy1a19e6e1-e836-4b05-a33d-af873e9ff825
oapen.pages224
oapen.place.publicationBruxelles
dc.dateSubmitted2019-10-31 15:26:07
dc.dateSubmitted2020-04-01T09:58:56Z


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

open access
Except where otherwise noted, this item's license is described as open access