Show simple item record

dc.contributor.authorPigler, Agnès
dc.date.accessioned2022-12-15T09:10:33Z
dc.date.available2022-12-15T09:10:33Z
dc.date.issued2002
dc.identifierONIX_20221215_9782345001676_386
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/95390
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesTradition de la pensée classique
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::H Humanities::HP Philosophy::HPC History of Western philosophy::HPCA Western philosophy: Ancient, to c 500
dc.subject.classificationthema EDItEUR::Q Philosophy and Religion::QD Philosophy::QDH Philosophical traditions and schools of thought::QDHA Ancient Greek and Roman philosophyen_US
dc.subject.othermétaphysique
dc.subject.otheramour
dc.subject.othereros
dc.subject.otherprincipe
dc.titlePlotin, une métaphysique de l’amour
dc.title.alternativeL’amour comme structure du monde intelligible
dc.typebook
oapen.abstract.otherlanguageCet ouvrage a pour projet de remettre en perspective la philosophie de Plotin à partir d’une compréhension de l’Erôs comme énergie continue traversant la totalité de l’Intelligible. Ce projet s’articule en partant de la thèse radicalement originale, dans le Traité 39, de l’Amour de soi de l’Un en tant que puissance fondatrice. L’Un s’aime lui-même, il a de ce fait la liberté de se produire, mais c’est aussi à partir de la surabondance de cet Erôs hénologique que la production de tout le réel peut avoir lieu. La procession de proto-vie à partir du Premier et l’amour diffusif de l’Un sont au centre de cette étude, comprise comme structure dynamique de la procession/conversion au sein des hypostatses. L’Erôs diffusif du Principe se manifeste doublement dans les dérivés : d’une part par le rôle régulateur de l’amour dans le système tout entier, d’autre part par son action productrice dans l’ordre de la procession. L’Amour hénologique-diffusif apparaît ainsi comme une puissance structurante, c’est pourquoi l’axiome cardinal de l’Amour de soi de l’Un est l’axiome central de la métaphysique plotinienne. Cette originarité du Premier dans et par l’Amour pose un problème crucial en regard des fondements et de la postérité du néoplatonisme : elle a conduit Plotin à poser la question la plus radicale de la métaphysique et à léguer à ses successeurs une métaphysique résolument novatrice, une Métaphysique de l’Amour.
oapen.identifier.doi10.4000/books.vrin.4205
oapen.relation.isPublishedBy0beac02d-d019-4ea6-be64-26ee665d9f0c
oapen.relation.isbn9782345001676
oapen.relation.isbn9782711615773
oapen.pages300
oapen.place.publicationParis


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record