Show simple item record

dc.contributor.authorLelièvre, Guillaume
dc.date.accessioned2022-12-15T09:03:44Z
dc.date.available2022-12-15T09:03:44Z
dc.date.issued2021
dc.identifierONIX_20221215_9782381850948_117
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/95120
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesQuæstiones
dc.subject.classificationthema EDItEUR::N History and Archaeology::NH History::NHF Asian historyen_US
dc.subject.otherépices
dc.subject.othervoyage
dc.subject.otherXVIIe siècle
dc.subject.otherAsie du Sud-Est
dc.subject.otherHenri IV
dc.subject.otherBeaulieu Augustin de
dc.subject.otherMartin François
dc.subject.otherPyrard François
dc.subject.othercompagnies de commerce et de navigation
dc.subject.othernavires de commerce
dc.subject.otherindustrie et commerce
dc.titleLa préhistoire de la Compagnie des Indes orientales, 1601-1622
dc.title.alternativeLes Français dans la course aux épices
dc.typebook
oapen.abstract.otherlanguageÀ la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe, les Anglais et les Néerlandais se lancent à l’assaut de l’empire établi depuis un siècle dans l’océan Indien par les Portugais, qui contrôlaient le lucratif commerce des Indes orientales, notamment celui des épices. On considère souvent que les Français n’ont rien entrepris dans ce domaine avant 1664, lorsque Colbert fonda la célèbre Compagnie française des Indes orientales, qui est la seule retenue par l’histoire. Au contraire, cet ouvrage, qui souhaite s’adresser à la fois à des chercheurs et à un public élargi de non-spécialistes, démontre que les Français ont eux aussi pris part à cette « course aux épices » dans le premier quart du XVIIe siècle. La confrontation de différentes sources françaises, anglaises et néerlandaises (récits de voyages dignes de romans d’aventures, documents manuscrits contemporains, archives…) permet de faire revivre ces événements presque oubliés de l’histoire maritime française. Sont ainsi relatées quatre expéditions entreprises entre 1601 et 1622, ainsi que la fondation d’une première compagnie par Henri IV dès 1604. Ces tentatives constituent ainsi véritablement la préhistoire de la Compagnie des Indes orientales.
oapen.identifier.doi10.4000/books.puc.14456
oapen.relation.isPublishedBy4fadc9bb-507d-4bbc-9839-e2498d41bb9f
oapen.relation.isbn9782381850948
oapen.relation.isbn9782381850054
oapen.pages430
oapen.place.publicationCaen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record