Show simple item record

dc.contributor.authorOrlandini Carcreff, Alessandra
dc.date.accessioned2022-07-01T16:26:39Z
dc.date.available2022-07-01T16:26:39Z
dc.date.issued2017
dc.identifierONIX_20220701_9791036577093_1870
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/86399
dc.languageFrench
dc.relation.ispartofseriesTextuelles
dc.subject.classificationthema EDItEUR::D Biography, Literature and Literary studies::D Biography, Literature and Literary studies::DS Literature: history and criticismen_US
dc.subject.otherLaponie
dc.subject.othermythe
dc.subject.otherrécit de voyage
dc.subject.otherpionnier
dc.subject.otherlégende
dc.subject.othergrand nord
dc.subject.otherFinlande
dc.subject.otherterritoire sauvage
dc.titleAu pays des vendeurs de vent
dc.title.alternativeVoyager en Laponie et en Finlande. xve - xixe siècle
dc.typebook
oapen.abstract.otherlanguageLe soleil de minuit, le cap Nord, les aurores boréales, le folklore : combien de clichés caractérisent le Grand Nord et depuis des siècles ! Dès l’Antiquité les pays nordiques étaient enveloppés d’une aura de mythes et de légendes, terres de magiciens qui savaient commander au vent, terres dont la localisation géographique était très incertaine. À partir du xviie siècle, l’Europe ne cessa d’y envoyer hommes de lettres, hommes de sciences, nobles exilés ou non, sans oublier les premières pionnières, « qui s’arrêtèrent là où la terre leur manqua », pour paraphraser Regnard. La Laponie et la Finlande attiraient les curieux et les chercheurs de toute époque, car lieux exotiques à explorer aux xviie et xviiie siècles, derniers territoires « sauvages » européens qui pouvaient faire l’objet d’études anthropologiques et ethnologiques au xixe siècle, et destinations nouvelles d’un tourisme de masse naissant qui voyait dans l’étape au cap Nord l’exploit pittoresque à accomplir pendant les vacances estivales. Cet essai veut tracer un panorama de l’histoire du voyage en Laponie et en Finlande, en passant de la connaissance de ces territoires à l’Antiquité et au Moyen Âge à tout ce qui concerne l’organisation pratique d’un tel périple au fil des siècles pour arriver enfin à l’analyse des typologies, structures et formes de récits produits par des intrépides, qui évoluent de siècle en siècle vers un style bien défini à l’intérieur de la grande famille de la littérature de voyage.
oapen.identifier.doi10.4000/books.pup.51178
oapen.relation.isPublishedByc376f772-e871-4af3-b645-e7516a5649b5
oapen.relation.isbn9791036577093
oapen.relation.isbn9791032000953
oapen.pages328
oapen.place.publicationAix-en-Provence


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record