Show simple item record

dc.date.accessioned2022-03-04T12:51:21Z
dc.date.available2022-03-04T12:51:21Z
dc.date.issued2014
dc.identifierONIX_20220304_9782759811175_69
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/79126
dc.languageFrench
dc.subject.classificationbic Book Industry Communication::P Mathematics & science::PH Physics
dc.subject.otheracademy of science
dc.subject.otherneutron reactors
dc.subject.othernuclear energy
dc.titleIncidence du choix du sodium sur la conception et le fonctionnement du réacteur. Coexistence de l’eau et du sodium, contrôle préventif des fuites et options possibles pour les échangeurs de chaleur – Guillaume Rodriguez (CEA)
dc.typechapter
oapen.abstract.otherlanguageCet ouvrage présente, de manière condensée, la substance d’une réunion de deux jours, organisée les 19 et 20 février 2013 par l’Académie des sciences sur l’emploi des fluides caloporteurs dans les réacteurs à neutrons rapides de IVe Génération. Ce type de réacteur doit fissionner tous les noyaux d’uranium et pas seulement la fraction minime d’uranium 235 des réacteurs des générations précédentes. Il doit ainsi travailler dans des conditions plus extrêmes, pour entraîner les produits de fission hors du combustible et transformer cette énergie de fission en chaleur à l’aide d’un fluide caloporteur. Cette chaleur à haute température sera finalement transformée en énergie consommable sous forme d’électricité ou de travail mécanique. Le choix d’un fluide caloporteur approprié conduit au développement de réacteurs de caractéristiques différentes. C’est ce qui explique que, dans l’histoire déjà longue et complexe de cette question, plusieurs solutions aient été envisagées et plus ou moins développées, en France comme au niveau international. L’Académie des sciences, en collaboration avec des membres de l’Académie des technologies, a estimé souhaitable de faire un état des lieux aussi complet et précis que possible. Elle s’est assurée la participation essentielle des spécialistes les plus compétents dans les secteurs actuellement les plus actifs. Après avoir présenté le cadre général du problème posé au point de vue scientifique technique et industriel, ce texte analyse quatre types de solutions, qui concernent les métaux liquides, les gaz et les sels fondus. Il souligne finalement les problèmes communs à ces solutions, mais aussi les caractéristiques différentes auxquelles elles conduisent, notamment en ce qui concerne la taille et le régime thermique des réacteurs. L’ouvrage est complété par un CD rom contenant l’ensemble des présentations scientifiques effectuées.
oapen.relation.isPublishedBy149e1450-3163-4464-8366-4ee68ccb2163
oapen.relation.isbn9782759811175


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/
Except where otherwise noted, this item's license is described as https://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/