Show simple item record

dc.contributor.authorVangelis Athanassopoulos*
dc.contributor.authorMarc Jimenez*
dc.date.accessioned2021-02-11T22:30:38Z
dc.date.available2021-02-11T22:30:38Z
dc.date.issued2016*
dc.date.submitted2019-12-06 13:15:41*
dc.identifier40812*
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/55932
dc.description.abstractLes voix qui s'expriment ici entendent demeurer dans les parages de la déconstruction, et notamment de la pensée de Jacques Derrida. Autrement dit, elles ne séjournent pas sur le lieu même, mais restent dans le voisinage théorique d'une réflexion exigeante où l'expérience concrète – celle de l'art en particulier – précède toujours le passage au concept, loin de toute systématisation abstraite. Il ne s'agit pas de « déconstruire » une esthétique ou une philosophie de l'art, que l'auteur de La vérité en peinture a bien pris garde, au demeurant, de ne jamais élaborer, mais de s'approprier au plus juste les traces qu'il nous a léguées pour assurer notre présence dans le monde contemporain.*
dc.languageFrench*
dc.subjectB1-5802*
dc.subject.classificationthema EDItEUR::Q Philosophy and Religion::QD Philosophyen_US
dc.subject.otheresthétique*
dc.subject.otherdéconstruction*
dc.titleLa pensée comme expérience : Esthétique et déconstruction*
dc.typebook
oapen.identifier.doi10.4000/books.psorbonne.14544*
oapen.relation.isPublishedByde84e93a-f803-4a4f-964e-fc7ecc0abb65*
oapen.relation.isbn9791035102517*


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record