Show simple item record

dc.contributor.authorMireille Mousnier*
dc.date.accessioned2021-02-11T08:12:55Z
dc.date.available2021-02-11T08:12:55Z
dc.date.issued2005*
dc.date.submitted2020-09-09 12:19:34*
dc.identifier47983*
dc.identifier.urihttps://directory.doabooks.org/handle/20.500.12854/40894
dc.description.abstract“Quand les animaux meurent, les hommes sont malades”. Cette formule lapidaire recèle toute la richesse du thème ici abordé. Depuis les peurs ancestrales de la contagion entre les espèces, jusqu’aux lourdes pertes subies lors des épisodes brutaux des pandémies animales, l’homme est touché dans ses intérêts matériels mais aussi dans ses rapports personnels avec les animaux qu’il a domestiqués. Comment les épizooties se répandent-elles ? Quand les états ont-il pris conscience de la nécessité de lutter contre la propagation, de prévenir les maladies animales ? Les écoles vétérinaires mais aussi la vaccination ont trouvé là leurs premiers terrains d’application. Soigner les uns, c’est guérir les autres. Les questions de l’évaluation du préjudice, ainsi que de sa réparation, des indemnisations - déjà ! - sont aussi abordées dans cette réflexion.*
dc.languageFrench*
dc.subjectD1-2009*
dc.subject.otherhistoire*
dc.subject.otheranimal*
dc.subject.othermaladie*
dc.titleLes animaux malades : En Europe occidentale (vie-xive siècle)*
dc.typebook
oapen.identifier.doi10.4000/books.pumi.8464*
oapen.relation.isPublishedBy3927a249-4b83-4c1a-977e-342c05de03fa*
oapen.relation.isbn9782810708970*


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record